Histoire du Tango Argentin

Histoire du Tango Argentin

je souhaite parler un peu des différents tangos. Pour moi il y a 3 styles : le tango dit de piste, le tango nuevo, et  le tango spectacle ou de scène.

Pour parler du tango de piste ou tango traditionnel,  il est dit que dans la tradition du tango le plus important est la marche.   Une très grande qualité d’écoute de la musique est également primordiale et se contenter de faire des pas simples mais dans le rythme, et avec un grand respect pour les gens autour de soi.

Des règles de tango argentin sont apparues de plus en plus dans les différentes milongas de  Buenos Aires ainsi qu’un certain style vestimentaire.

Il est vrai aussi qu’à l’origine du tango argentin, les hommes apprenaient à  danser entre eux pour pouvoir ensuite « épater » les dames. Le tango a une réputation plutôt sulfureuse car il se dansait surtout dans des quartiers plutôt malfamés de Buenos Aires.

J’ai pu lire aussi que le tango argentin avait des origines très diverses comme l’Afrique noire ou encore l’Espagne.

Au fur et à mesure des années, le tango s’est  trouvé des styles un peu diversifiés comme la milonga canyengue, un style où l’on danse de plus en plus en milongéros

où les corps se rapprochent.

   On recense à la fin des années 1940, près de 600 orchestres de tango tournant à plein régime à travers l’Argentine, avec une concentration d’activité sur le grand Buenos Aires et une population de plus en plus forte dans la capitale avec plus de 5 millions d’habitants. Ces années là virent un vrai engouement pour le tango argentin et l’on voit se multiplier les lieux de rendez-vous dansants appelés milongas.

Dans les années 1930, une importante migration met le tango argentin à la mode dans les salons parisiens,  puis le Tango argentin a sombré de plus en plus dans l’oubli  durant les années 1955 à 1980, surement en raison des nouveaux mouvements musicaux comme le  rock et les années « yéyé », et la dictature qui régnait en Argentine.

1983, une date importante pour les argentins : la fin de la dictature ! Retour du Tango.

Des grosses productions produisent des schows qui font le tour du monde. le spectacle Tango Argentino est présenté en 1983 dans le cadre du Festival d’automne à Paris au théâtre du Châtelet. Les gens du monde entier ont pu se dire que le tango argentin n’avait plus grand choses à voir avec le Bal musette.

Depuis peu, Le Tango Argentin a été inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité en 2009.

Voici un résumé de l’ histoire du tango argentin. Aujourd’hui il continue à vivre dans tous les cœurs des tangueros et tangueras du monde entier ; c’est une vraie passion un peu dévorante.

J’espère que vous avez aimé mon article : il est inspiré de plusieurs sources wikipédia et d’autres articles lus. Surement il y a des erreurs de dates ou autres,  il est vrai que je ne suis pas un historient du tango argentin, juste un danseur passionné qui espère vous avoir un peu fait voyager dans l’univers du tango   

Yann Quatromme
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
David Galmand - 15 March 2018

Un grand bravo pour ce superbe site….Bonne continuation i A très vite.

Reply

Leave a Reply: