règles au tango,

Au risque de passer pour un réac, aie !!!

Il y a des règles au tango, souvent de bon sens, comme je l’explique un peu plus loin

Sens de circulation

Il existe un sens de circulation dans la milonga. On se déplace sur une piste dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ceci implique de ne pas reculer sur une piste de danse et d’être ainsi à contre-courant Il est quand même possible de reculer, mais seulement après s’être assuré au préalable qu’il n’y a pas risque de collision avec un autre couple. On ne doit pas créer de bouchons, s’arrêter sur la piste pour discuter ou faire des figures. La circulation autour de la piste doit être fluide. Rassurez-vous, il n’y a quand même pas de vitesse minimum imposée…. Si l’on désire faire une figure statique, celle-ci doit être faite dans un coin de la piste ou au milieu, ensuite on revient dans la file. 
Dès que le couple qui vous précède s’est déplacé et a libéré l’espace, il faut occuper cet espace
Rester maître de sa vitesse

On doit toujours être capable de s’arrêter, d’interrompre une figure à n’importe quel moment, d’en modifier l’ordonnancement ou la direction, pour ne jamais heurter un couple
Circuler sur la file de droite

On ne doit pas rester sur la file de gauche. Le centre de la piste est réservé aux personnes qui veulent faire des figures, (souvent on y retrouve les plus mauvais danseurs….). Les bons danseurs dansent le plus possible à l’extérieur de la piste, sur la droite. 
En principe dans les bals de bon niveau, on ne doit pas doubler. On doit finir la danse avec le même couple qui était devant soi au début de la danse (cette situation idéale que l’on peut rencontrer dans de nombreux bals à Buenos-Aires relève souvent du domaine de l’utopie.Il est très difficile de respecter cette consigne, compte tenu des comportements anarchiques régnant dans de nombreux bals
Doubler à gauche

Le pragmatisme impose dans certains cas de doubler. Comme pour la conduite automobile, il est dangereux de doubler à droite, car ce placement correspond au côté fermé du couple comportant un angle mort sans visibilité. Le couple que vous allez dépasser peut ainsi se rabattre brusquement devant vous, et vous bousculer car il ne vous aura pas vu.
Si vous doublez, assurez-vous que vous n’allez pas couper la route au couple qui vous précède, et faites le par la gauche.
Pas de rodéo.

Quand on rentre dans le bal, s’assurer que le couple qui vous précède vous a bien vu et vous laisse rentrer.

« J’ai déjà vue en milonga des tanguéro prendre la mouche .

 

Garder une distance de sécurité

Certains danseurs sont affublés du surnom de « ventilateur, hélicoptère ou moulin à vent, voire tondeuse à gazon », tous instruments dont les pales nécessitent un maintien à une distance de sécurité minimum. Il vaut mieux éviter de se retrouver trop près de certains dangers publics qui dansent comme si la piste était leur domaine réservé.
S’assurer que la voie est libre avant de s’engager
Avant d’entrer sur la piste, assurez-vous qu’un TGV (très grand ventilateur), ne va pas venir vous bousculer, ou que vous-même n’allez pas couper la route à un paisible promeneur….
Ne pas avoir peur de dire mille excuses
En cas de heurt, des excuses sont les plus appréciées : ne pas faire comme si vous ne vous étiez aperçu de rien, et que vous n’aviez rien senti !

Leçons de danse dans les milongas, grrr !!!

Le bal est un endroit où l’on prend du plaisir, on n’y donne pas une leçon de danse. On ne s’arrête au milieu de la danse pour expliquer à sa partenaire comment faire un pas…Pour expérimenter des pas nouveaux, ou de nouvelles techniques, il existe des endroits spécialisés appelés « pratique », où l’on peut essayer les nouvelles « ruades » …..
Selon le mot de Carmen Aguiar, figure très connue du tango Parisien, « on danse en bal ce que l’on maîtrise, et on danse en pratique ce que l’on ne maîtrise pas ».
Faire des pauses régulièrement

Les bals de tango argentin,

(appelés aussi « milonga ») sont structurés en « tanda », ensemble de 3 ou 4 morceaux du même orchestre. La transition entre tanda est annoncée par une « cortina », (rideau musical), morceau de musique identique joué régulièrement tout au long de la soirée, par exemple pour passer d’une tanda de milonga à une tanda de tango.
Cette interruption est l’occasion de vider la piste, et permet aux danseurs de regagner leur place. Les pistes ne permettant pas en général à tous les danseurs présents de danser en même temps, cette transition permet à tous les participants de pouvoir danser à tour de rôle. 
Il n’y a pas de moyenne à tenir et une bonne soirée ne signifie pas danser sans interruption toute la soirée…. Faites des pauses régulièrement pour le bien être de tous.

Ne vous cantonnez pas aux grands axes et découvrez des itinéraires inhabituels

Il existe une dimension sociale dans le tango comme dans toutes les danses de couple. Cette dimension sociale est variable d’un pays à l’autre, mais en général, il est préférable de ne pas danser plusieurs tandas à la file avec la même personne. 
Profitez de cette recommandation pour découvrir de nouveaux horizons, et invitez des personnes avec qui vous n’avez jamais dansé….Vous pouvez avoir de très agréables surprises.
Je sors ce soir ?

Les bals sont annoncés sur le site:  www.tangoargentin.fr
un bon moyen de savoir où aller ce soir.

arrow

 

YANN
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: