La rencontre avec le tango argentin

Bonjour, Un beau jour de mai, lors d’une sortie « On Va Sortir » pour aller voir un film. Je ne me souviens pas du film, mais je n’ai pas oublié ce jour, car parmi la dizaine de personnes qui assistaient à la projection, il y avait une fille venue avec une amie à qui j’ai proposé, après la séance, une petite pose pour prendre un verre, quand soudain M….. nous dit « je dois y aller, j’ai un autre rendez vous pour une milonga,pour être plus précis une milonga illégale. Je lui demande « c’est quoi une milonga illégale ? Elle me répond que c’est un bal tango argentin gratuit dans la rue.

 

Intrigué (et il faut le dire, je n’avais pas envie de la laisser partir comme ça sans la connaître un peu plus) nous voilà partis pour la place de l’hôtel de ville de Paris, et sur la route on fait un peu connaissance, je lui raconte que je danse aussi depuis deux ans, les danses de salon et que je trouve que je ne progresse pas trop, surement par le manque de pratique, avec juste une heure et demie de cours par semaine. Et tout en discutant, je lui demande si ça fait longtemps qu’elle danse.

Elle me dit non, 1 an et demi. Arrivés sur place, aie, la police nous à dit qu’il va être impossible de danser ici. Bien sûr, il en faut plus pour décourager les participants et ils se donnent rendez vous un peu plus loin à la fontaine Niki de Saint Phalle tout juste à coté du centre Beaubourg. Arrivé sur place, qu’elle ne fut pas ma surprise de voir des gents qui ne se connaissent pas plus que ça danser le tango argentin et prendre un grand plaisir. Du coup, je dis à M……. comment fait-on pour apprendre à danser le tango argentin ? Elle me dit je connais un prof super sympa qui fait une initiation dans quelques jours ; cool, tu seras de la partie ? Oui je serais là aussi. Bien je te dis à bientôt pour ma première initiation.

Bon, l’initiation commence et je trouve ça super sympa. J’aime le tango argentin alors que ça ne fait que quelques heures que je danse. Après, j’ai commencé à prendre des cours réguliers, et dès les premières heures de cours, je me suis lancé sur la piste et dans les milongas avec pour but de progresser. La première année, j’ai pris pas moins de 3 cours de 1h30 par semaine, et j’allais tous les soirs en milonga. Mon histoire avec M…….. n’a pas duré, mais je pense que si je la revoyais aujourd’hui, c’est avec un grand plaisir que je lui dirais merci pour la découverte du tango argentin. Quelle rencontre magique !
Aujourd’hui je donne des cours de tango argentin et j’ai toujours la même passion pour le tango. J’aime transmettre mon savoir et j’avoue toujours prendre des cours, car j’aime aussi les approches de différents professeurs.

Je suis sûr que je ne suis pas le seul à avoir eu des belles rencontres. Confiez-moi les vôtres !

Yann Quatromme

arrow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *